Pastèque : Tout savoir sur un fruit Marché Frais

Désaltérante et rafraîchissante, la pastèque est un fruit d’été au goût discret et savoureux qui s’adapte à de nombreuses recettes. Découvrons tous les secrets de la pastèque.

morceau de pastèque dégusté par une petite fille

La carte d’identité de la pastèque

Consommée et cultivée depuis des millénaires, elle est appréciée tant pour sa saveur que pour ses propriétés.

Pastèque : son histoire, ses origines

La pastèque, ou Citrullus lanatus, est originaire d’Afrique, un continent où on la cultive depuis plus de 5 000 ans déjà. En Egypte, on avait pour coutume d’en offrir aux voyageurs qui arrivaient aux portes du désert, afin de les désaltérer et leur souhaiter la bienvenue.

Appartenant à la famille des cucurbitacées, comme le concombre, le melon, ou encore la courge, elle possède des graines très faciles à transporter. La culture de la pastèque s’est donc rapidement étendue en Inde, Mésopotamie ou à l’Extrême Orient.Il faudra toutefois attendre le XVème siècle pour que les Anglais reviennent d’un voyage à Madagascar avec des graines de pastèques, et que le fruit s’invite en France et en Europe, où le climat est particulièrement propice à la culture des pastèques.

Culture et variétés de la pastèque

Ce fruit est consommé à travers le monde, de différentes manières dépendamment des variétés. En France, les pastèques les plus commercialisées ont une écorce verte et une chair bien rouge, comme c’est le cas de la Sugar Baby, de la Crimson Sweet, ou encore de la Charleston Gray.Au fil des années, de nombreuses mutations génétiques naturelles ont eu lieu, et on trouve désormais des pastèques sans pépins, comme la Queen of hearts, la Negra, la Jupiter, ou encore la Reina, ou même une pastèque carrée !

Caractéristiques et bienfaits de la pastèque

La pastèque se présente sous différents aspects, selon sa variété. De forme allongée ou ronde, celle qu’on appelle aussi “melon d’eau” peut présenter une chair rose ou une chair rouge vif, avec ou sans pépins. La peau peut être vert foncé uniforme, mais aussi vert clair avec des marbrures.

Pouvant peser jusqu’à 5 kg, ces gros fruits imposants sont composés d’eau à 92 %, faisant d’eux une excellente source d’hydratation en été. Mais elle présente également de nombreux bienfaits pour l’organisme :

  • Faible en calorie (30 kcal pour 100 grammes), qui possède peu de glucides (6,5 grammes de glucides pour 100 grammes de fruit) ;
  • Riche en vitamine C, vitamines B1 et B6 et provitamine A, elle diminue les risques de maladies cardiovasculaires et prévient certains cancers ;
  • Source de fibres et d’eau, elle facilite la digestion et hydrate.

Comment bien choisir et conserver la pastèque ?

Vendue entière ou tranchée ! Dans le cas d’une pastèque entière, le choix ne peut se faire sans prendre le fruit en main. Assurez-vous qu’elle soit bien lourde et ferme, et que son épiderme soit brillant et lisse. Nous recommandons d’éviter les fruits portant des éraflures et meurtrissures.

Si vous la choisissez coupée en tranche, la chair doit être bien rouge et ferme, et le film protecteur doit être parfaitement hermétique.

Entière, elle ne craint pas les chocs, mais résiste mal au froid. Vous pouvez donc conserver la pastèque à l’air ambiant, où elle va continuer de mûrir. Dans un environnement frais et sec, ce fruit peut être gardé entre 6 et 10 jours.

Par contre, une tranche doit être conservée au frais, afin de préserver la chair. Emballez la avec un film protecteur ou une boîte hermétique, pour la conserver en moyenne 6 jours au réfrigérateur.

Comment préparer et cuisiner la pastèque ?

Elle se consomme généralement telle quelle. Rien de plus simple alors de la préparer. Attention toutefois à ne pas se couper en s’attaquant à ce fruit imposant et rond.

Pour une découpe parfaite, il est conseillé de laver et sécher la pastèque, avant de l’ouvrir en deux. Vous pourrez ensuite la couper en quartiers, enlever ou non les pépins, puis former des cubes, des boules, ou croquer directement dans la tranche, à votre convenance.Si elle est essentiellement dégustée crue, seule ou dans une salade de fruits, elle peut aussi être cuisinée, ou intégrée à une recette de cocktail.

Laissez-vous alors tenter par une soupe froide, ou une confiture. Sachez d’ailleurs que dans d’autres pays, on l’utilise à d’autres fins comme pour :

  • fabriquer de la bière en Russie,
  • ou servie comme condiment confit au vinaigre aux Etats-Unis,
  • encore comme fourrage en Egypte.

FAQ sur la pastèque

Quel alcool boire avec de la pastèque ?

Aujourd’hui, la nouvelle tendance est de creuser la pastèque pour s’en servir de contenant à cocktail. Mais il est aussi possible d’utiliser la chair pour en faire une boisson alcoolisée ou non. Ainsi, la pastèque se marie parfaitement bien avec la vodka et une petite feuille de menthe.

Comment savoir si la pastèque est mûre ?

Pour éviter d’être déçu en ouvrant une pastèque, il faut s’assurer que le fruit est lourd et ferme, et qu’en tapotant dessus, le son soit plein, ce qui indiquera que la pastèque n’est pas creuse ou molle.

Est-ce que la pastèque fait uriner ?

La pastèque, comme le melon, est gorgée d’eau. C’est donc un excellent diurétique. Parfait toute la journée, elle peut être évitée le soir si vous ne voulez pas vous lever la nuit pour aller aux toilettes.

Est-ce que les pépins de pastèque se mangent ?

Bien que de nombreuses personnes n’apprécient pas la présence des pépins dans la pastèque, ils sont pourtant parfaitement comestibles, et présentent même des apports nutritionnels intéressants, et notamment des fibres et de la vitamine C et B6.

Cart

Votre panier est vide.