Pêche : Tout savoir sur un fruit Marché Frais

Avec sa peau veloutée et sa chair juteuse et sucrée, la pêche s’invite dans les repas d’été, aussi bien en version sucrée, qu’en recette sucrée/salée.

arrière plan de pêche, fruit des étals marché frais

La carte d’identité de la pêche

Septième fruit le plus consommé en France, la pêche séduit par son goût sucré et son jus rafraîchissant. Une alliée pour l’été.

Pêche : son histoire, ses origines

Ses origines remontent à plus de 2500 ans, période à laquelle le fruit était déjà présent à l’état spontané. Elle a progressivement été cultivée par l’homme, passant de l’Asie à l’Occident au fil des siècles, en passant par la Perse (d’où lui vient le nom latin prunus persica), l’Arabie, la Mésopotamie, et enfin l’Égypte.

On retrouve ainsi 5 variétés différentes connues des Romains, puis 30 variétés dans les jardins fruitiers de Louis XIV. Aujourd’hui, nous atteignons plus de 300 variétés de pêches différentes, dont les plus connues : les pêches jaunes, la pêche de vigne, ou encore la pêche plate.

Culture et variétés de pêches

La période de récolte de la pêche dépend de la variété. Si certaines sont plus précoces que d’autres, la majorité est présente sur les étals des supermarchés Marché Frais de début juin à fin septembre. Principalement cultivées dans le sud de la France, les pêches se rangent en 3 catégories principales :

  • Les pêches à chair blanche représentent environ 1/3 de la production française. On y retrouve des variétés telles que la Red Robin, la Mireille, la Primerose, la Redwing, ou encore l’Alexandra. Ce sont des fruits généralement très parfumés et juteux, mais plutôt fragiles.
  • Les pêches à chair jaune sont des fruits plus gros et plus résistants. Représentant les 2/3 de la production française. Cette catégorie comprend la Maycrest, la Springlady, la Redtop, la Flavorcrest, la July Lady, ou encore l’Élégant Lady.
  • La pêche de vigne (des coteaux du lyonnais), autrement appelée pêche sanguine. Fort appréciée pour la finesse et la subtilité de son goût, sa chair sanguine parfumée et juteuse, cette variété a la robe rouge sang ou violacée.

Caractéristiques et bienfaits de la pêche

La pêche est un fruit rond pesant jusqu’à 150 grammes, reconnaissable par sa peau duveteuse caractéristique. Sa chair adhère au noyau et regorge de bienfaits :

  • Avec une teneur en eau de 80 %, elle est rafraîchissante. Elle hydrate et désaltère, faisant d’elle le fruit parfait pour les étés bien chauds ;
  • Avec seulement 40 kcal pour 100 g, la pêche constitue un en-cas idéal pour combler un petit creux raisonnablement ;
  • Source de fibres alimentaires, ce fruit jaune ou blanc facilite le transit intestinal et améliore la digestion ;
  • Source de vitamine C et vitamine A, ce fruit d’été est parfait pour apporter un petit coup d’énergie en journée.

Comment bien choisir et conserver des pêches ?

Pour bien choisir une pêche, inutile de vous fier à la couleur jaune ou blanche, puisqu’elle variera d’une variété à une autre. Vous pouvez toutefois faire confiance à votre odorat, car le fruit du pêcher bien mûr dégage un délicieux parfum. La peau doit être bien lisse, sans meurtrissure ou tache, et la chair doit être assez souple.

Elle se cueille à peine mûr et bien ferme. Pour gagner en maturité et en saveur, il faut la conserver quelques jours à température ambiante. Le mûrissement s’accélère en plaçant les pêches dans un sac en papier. Si vous les avez achetées bien à point, conservez les au réfrigérateur pour ralentir le processus de vieillissement.

Et si vous pensez ne pas pouvoir les consommer dans les temps, optez alors pour la congélation. Pour cela, épluchez-les, coupez-les en quartiers, ajoutez du jus de citron, avant de les mettre dans un sac congélation. Elles pourront être conservées un an.

Comment préparer et cuisiner la pêche ?

La pêche se déguste aussi bien crue que cuite, dans des plats sucrés comme dans des recettes salées. En toute simplicité, il suffit de la laver sous l’eau avant de croquer dedans à pleines dents. Les plus gourmands pourront l’intégrer dans des recettes plus ou moins complexes, comme une tarte, un sorbet, ou encore dans une salade de fruits. La pêche cuite peut se préparer de différentes manières : à la poêle, avec du sucre et du basilic, pochée dans du sirop, au four pendant 30 à 45 minutes, et même au barbecue. En confiture, elle vous permettra de la savourer tout au long de l’année.

La cousine de la nectarine se marie également parfaitement bien avec les plats salés, comme des viandes ou des poissons, ou dans une salade fraîcheur avec des fruits secs.

FAQ sur la pêche

Quelle est la différence entre une pêche et une nectarine ?

La différence majeure entre nectarine et pêche reste la peau : duveteuse pour la pêche, peau lisse pour la nectarine. Les arômes sont aussi différents.

À partir de quel âge peut-on donner de la pêche à un enfant ?

La pêche est un fruit très digeste. Il est donc possible d’en donner dès l’âge de 4 à 6 mois, en purée ou en compote.

Est-ce que la pêche fait maigrir ?

Elle ne fait pas maigrir, mais ne vous fera pas grossir. Très faible en calories et en sucre, la pêche est un allié pour ne pas grossir. Son pouvoir sucrant élevé permet d’obtenir cette saveur douce en bouche sans avoir besoin de rajouter du sucre.

Est-ce que la peau de la pêche se mange ?

Concernant la consommation de la peau de pêche, les avis divergent. Si la peau duveteuse peut être désagréable en bouche pour certains, voire provoquer des allergies et irritations, beaucoup apprécient les vitamines et antioxydants qu’elle contient. Astuce : pour enlever la peau plus facilement, plongez la pêche dans l’eau bouillante pendant 1 minute, puis refroidissez-la sous l’eau froide.

Cart

Votre panier est vide.