Nourriture halal : qu’est-ce qui est halal et harâm ?

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, dans l’Islam, le mot « halal » ne fait pas seulement référence à l’alimentation. Il s’agit en effet de codes et de prescriptions relatives à tout ce qui est conforme à la morale musulmane. Ainsi, un hôtel peut être halal, tout comme peuvent l’être des conditions de travail. Mais arrêtons-nous plus particulièrement sur ce qu’est précisément la nourriture halal et l’alimentation halal.

famille musulmane heureuse qui s'alimente et cuisine de la nourriture halal

Nourriture halal ou harâm : qu’est-ce que cela signifie ?

En arabe, le mot « halal » signifie « ce qui est licite », ou « ce qui est permis ». Par opposition, « harâm » fait référence à ce qui est interdit, ou illicite. Ainsi, l’alimentation halal regroupe tout ce qui est autorisé par la Charia, et qui peut être consommé par les fidèles. 

Cela concerne majoritairement la nourriture d’origine animale. La loi islamique met alors en garde sur les différentes espèces d’animaux, ainsi que leur mode d’abattage.

Plusieurs espèces sont alors autorisées à la consommation de viandes :

  • La viande ovine (mouton, agneau…) ;
  • Les différentes viandes bovines (bœuf, veau, vache…) ;
  • La viande caprine (chèvre, bouc…) ;
  • La volaille (poulet, dinde…) ;
  • Le lapin ;
  • La viande cameline (chameau ou dromadaire).

En revanche, pour pouvoir être considérées comme « halal », ces viandes doivent obligatoirement suivre un rituel d’abattage islamique.

Nourriture harâm : ce qui est interdit

Seul le porc et le sanglier sont totalement harâm, c’est-à-dire interdit à la consommation, quelle que soit la technique d’abattage.

Au delà du rayon boucherie halal, veillez à bien décrypter les étiquettes pour être sûr que la nourriture halal est bien conforme. Les aliments interdits par la loi islamique sont :

  • Les aliments contenant du sang.
  • Les animaux vivant aussi bien sur terre que dans l’eau tels que les grenouilles.
  • Les animaux aquatiques venimeux et dangereux.
  • Le vin et toute boisson alcoolisée.
  • Les produits industriels non certifiés halal qui pourraient contenir des additifs interdits tels que le colorant E120 (rouge cochenille) et les émulsifiants E471 et E472 qui peuvent être fabriqués à partir de graisses animales ou encore la gélatine animale (à base de porc) ou l’alcool.

Attention ainsi à tout produit pouvant en contenir : les bonbons, les préparations pour entremets, les gâteaux. Dans vos supermarchés Marché Frais, les rayons délimités vous permettent facilement de vous y retrouver.

Le rituel de l’abattage des viandes halal

La loi islamique prescrit une méthode d’abattage particulière, qu’on appelle la Dabihah. Alors, pour qu’une viande soit halal, et propre à la consommation des fidèles, il est impératif de respecter certaines règles.

Un rituel réalisé par un sacrificateur des gens du Livre

L’abattage des animaux ne peut pas se faire par n’importe qui. La loi islamique exige que cela soit pratiqué par un sacrificateur halal, autrement dit, une personne qui pratique une religion dont les commandements ont été transmis par un prophète, et inscrits dans un livre sacré. Le musulman habilité doit alors réaliser le sacrifice en invoquant Allah par le biais des paroles sacrées suivantes : « Bismillah Rahim ouà Allah Akbar » (« Au nom de Dieu, Dieu est grand »).

Un abattage de l’animal vivant

Pour qu’une viande soit halal, il est impératif que la bête soit vivante au moment de l’abattage. Sa tête doit alors être tournée vers la Mecque. Les avis divergent, cependant, sur le fait que la bête doit être consciente (et non étourdie) lors de l’abattage.

Un sacrifice rapide et méthodique

L’abattage rituel de l’animal se fait par égorgement, à l’aide d’un couteau bien aiguisé qui permet de faire une incision rapide et profonde. Le sacrificateur doit alors trancher en un seul geste les veines jugulaires, les artères carotides, la trachée et l’œsophage, en prenant bien garde de ne pas inciser la moelle épinière. Une telle technique engendre les convulsions de l’animal, ce qui permet de vider plus efficacement le sang (jugé comme impur), et garantir une viande plus hygiénique.

La certification halal

Une fois le rituel d’abattage terminé, l’ultime étape consiste à certifier la viande. En effet, la certification halal est obligatoire selon la loi islamique, et la viande ne peut être consommée avant cette dernière étape. Il s’agira alors de vérifier point par point du respect du rituel d’abattage, retranscrit dans un cahier des charges strict.

Le contrôle concerne à la fois le respect de la Dabihah (méthode d’abattage halal), mais aussi le respect des techniques de transformation de la viande, du conditionnement et de la commercialisation. Tous ces points doivent répondre strictement au cahier des charges halal. Ce n’est qu’après toutes ces vérifications que la viande est certifiée halal.

En France, les organismes de certification halal sont habilités par seulement 3 Mosquées : la Grande Mosquée de Paris, la Grande Mosquée de Lyon et la Mosquée d’Évry. Ils taxent alors la certification halal entre 10 et 15 centimes d’euro par kilo de viande.

La viande halal chez Marché Frais

Chez Marché Frais, vous retrouvez une offre alimentaire disponible très riche en produits halal, que ce soit au rayon boucherie et charcuterie, ou au rayon surgelé. Nous vous garantissons une traçabilité irréprochable de tous nos produits, que ce soit en termes d’hygiène, de fraîcheur, ou encore de procédure d’abattage. Toutes nos viandes halal disposent alors de plusieurs certifications : AVS, ARGML, MSCA…

Pour vous assurer de vous régaler dans le strict respect de la loi islamique, retrouvez chez Marché Frais une large sélection de produits halal au meilleur prix et occasionnellement en promo.

Cart

Votre panier est vide.