Fruits et Légumes : la fin des emballages ?

Le plastique est indéniablement l’un des matériaux les plus polluants pour notre planète. Des mesures sont d’ailleurs mises en place ou en cours d’application, pour réduire l’utilisation du plastique et préserver l’environnement. Parmi les divers engagements, la France annonce la fin des emballages plastiques pour les fruits et légumes frais pour le 1er janvier 2022. Rentrons dans les détails.

En finir avec les emballages plastiques pour réduire la pollution

Nous le savons tous, le plastique est un fléau pour notre planète. Pourtant, on le retrouve partout, et notamment dans les emballages de fruits et légumes. En effet, 37 % des fruits et légumes vendus en France sont présentés sous emballage. Alors, en adéquation avec toutes les mesures environnementales appliquées ce jour, le gouvernement annonce la fin des emballages plastiques dès 2022 pour une trentaine de fruits et légumes. Les restrictions iront progressivement, jusqu’à éliminer définitivement le plastique de nos produits frais.

La suppression des emballages plastiques des fruits et légumes concernés par la loi dès le 1er janvier 2022 permettrait de supprimer plus d’un milliard d’emballages plastiques inutiles chaque année.

Pourquoi emballe-t-on les fruits et légumes dans du plastique ?

Alors que l’annonce de la suppression des emballages plastiques est annoncée, on est en droit de se demander pourquoi les fruits et légumes sont aussi nombreux à être vendus sous emballage. Emballer un fruit ou un légume est une technique employée pour des raisons plus ou moins justifiées :

  • Pour allonger la durée de conservation (pour les produits sous atmosphère modifiée) ;
  • Afin de faciliter la logistique et le transport ;
  • Pour servir de support marketing ;
  • Pour distinguer les produits conventionnels des produits bio. Nous évitons ainsi la contamination de l’un par l’autre (pesticide), et limiter le nombre de chaînes de production ;
  • Pour limiter les fraudes à la pesée par les consommateurs.
différence d'emballage d'haricots légumes verts

Le décompte avant la fin des emballages plastiques des fruits et légumes

Le gouvernement a d’ores et déjà établi un calendrier, pour réduire progressivement au maximum les emballages plastiques. On retient donc 4 dates importantes.

Dès le 1er janvier 2022

À cette date, 17 légumes frais ne pourront plus être emballés dans du plastique :

  • les poireaux,
  • les courgettes,
  • les aubergines,
  • les poivrons,
  • le concombre,
  • la carotte (non primeur),
  • les pommes de terre,
  • l’oignon,
  • le navet,
  • la tomate ronde,
  • le chou-fleur,
  • la courge,
  • le chou,
  • le panais,
  • le radis,
  • le topinambour et les légumes racines.

En parallèle, certains fruits seront également soumis à cette interdiction. Cela concerne la pomme, la banane, la poire, les oranges, les clémentines, les kiwis, les mandarines, les citrons, les pamplemousses, les prunes, les melons, la mangue, l’ananas, le kaki et le fruit de la passion.

Dès le 1er juillet 2023

Dès le 1er juillet 2023, d’autres fruits et légumes s’ajouteront à la liste : les tomates (côtelées, allongées, cerises ou cocktail), les oignons primeurs, les haricots verts, le navet primeur, le chou de Bruxelles, la pêche, le raisin, l’abricot et la nectarine.

À compter du 1er janvier 2025

En début d’année 2025, la salade, les jeunes pousses, la mâche, les épinards, les herbes aromatiques, l’oseille, les pousses de haricot mungo, les fleurs comestibles, l’asperge, l’endive, la pomme de terre primeur, le brocoli, les carottes primeur, le champignon, les airelles, la canneberge, la cerise et le physalis viennent s’ajouter à la liste des fruits et légumes vendus sans emballage plastique.

tomates cerises en boites platiques

Dès le 1er juillet 2026

À cette date, enfin, les fruits et légumes vendus par lots de 1.5 kg ou plus, ainsi que ceux dont la vente en vrac présente des risques de détérioration (framboise, fraise, myrtilles, groseille, surette, surelle, cassis et kiwaï, mais aussi les fruits « mûrs à point » et les graines germées), ne pourront plus être conditionnés sous emballage plastique.

Au 30 juin 2026 au plus tard, la totalité des fruits et légumes seront vendus sans emballage plastique. Marché Frais s’engage déjà pour l’environnement en limitant au maximum les emballages pour les fruits et légumes frais et de saison.

Cart

Votre panier est vide.